•  

     PHOTO / http://voyagesdespapilles.blogspot.com/2014/03/pains-la-patate-douce.html

     

     

     

    Ingrédients (pour environ 15 petits pains) :

    • 200 gr de Patate douce cuite
    • 420 à 430 gr de farine de blé
    • 7gr de levure de boulanger sèche
    • 30 gr de beurre doux fondu
    • 1 oeuf
    • 8 cl de lait tiède
    • 1 cuil à soupe de miel liquide
    • 1 pincée de sel

     

      PHOTO / http://voyagesdespapilles.blogspot.com/2014/03/pains-la-patate-douce.html

     

    Préparation :

    Dissoudre la levure dans le lait tiède, gardez-la dans un endroit sec et chaud jusqu’à ce que de la mousse apparaisse à la surface. Ecrasez la patate douce à la fourchette pour obtenir une purée fine.

    Faites fondre le beurre.

    Dans un  bol versez la farine et  ajoutez la pincée de sel.

    Dans un autre bol, mélangez le miel, l’œuf, le beurre fondu tiède et la patate douce.

    Versez la levure dans la farine ainsi que le mélange précédent par à coups. Commencez à pétrir.

    Pétrir la pâte pendant environ 8 à 10 minutes, jusqu’à ce que tous les éléments soient bien mélangés. 

    Vous pouvez utiliser le robot. Dans ce cas placez en premier les éléments liquides dans le bol et ensuite la farine. Pétrissez pendant 7 à 8 min.

    Si la pâte est trop molle ajoutez petit à petit environ 10 gr de farine. 

    La pâte doit être molle et lisse.

    Formez une boule lisse et huilez légèrement la surface de la pâte. Mettez dans un grand bol huilé et conservez la pâte dans un endroit sec et chaud pendant 1h.

    La pâte a doublé de volume, enfarinez vos mains et re pétrissez la encore 5 minutes. La patate douce contient beaucoup d’eau, elle a tendance à humidifier la pâte. Ajoutez un peu de farine si besoin mais pas beaucoup. La pâte doit être lisse et molle à la fois.

    A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étalez la pâte sur une surface farinée et sur environ 2 cm d’épaisseur.

    Prélevez des ronds de pâte avec un emporte pièce d’environ 5 cm de diamètre. Pour des pains plus grands prenez un diamètre supérieur.

    Placez les ronds de pâte sur du papier sulfurisé et laissez à nouveau reposer pendant 30 minutes dans un endroit chaud et sec.

    Chauffez une grande poêle antiadhésive à feu moyen et faites cuire les petits pains en les retournant de temps en temps afin qu’ils cuisent sur toutes les faces.

     

    TRES BEAU blog à consulter :

     http://voyagesdespapilles.blogspot.com/2014/03/pains-la-patate-douce.html

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Féroces d'avocats :  Avocat, morue grillée, farine de manioc et piment


    Fruit à pain : Fruit de l’arbre à pain

     

    Giraumon :  Potiron antillais utilisé en soupe, en purée ou en accompagnement

     

     DSCN1854-copie-1.JPG

     

    Anis étoilé :  En infusion, il facilite la digestion et combat la constipation


    Bois d’Inde : Ecrasé sur les brochettes, dans les ragoûts, fricassées, avec les grillades et le boudin créole


    Cannelle : Dans le punch, la confiture, le vin chaud, le riz au lait, la crème anglaise, les gâteaux


    ColomboMélange d’épices qui agrémentent viandes et volailles


    Coriandre : Avec les brochettes de poisson, dans le couscous


    Cumin : Sur les pizzas, grillades, dans les sauces


    Curry : Avec le poulet, la dinde, le riz


    Fenouil : Avec le blaff et les grillades

     

     

    feuille de curry

    Feuille_de_curry_copie.jpg


    Fenugrec : Dans les courts-bouillons de poisson, la soupe de poisson, avec le poulet, les légumes.


    Girofle : Dans les soupes, les ragoûts


    Paprika : Dans les sauces, ...


    Piment oiseau : Macéré dans l’huile sur la pizza, les grillades, les sauces

     


    Roucou : En graines macérées dans l’huile, dans les sauces.
    Safran : Dans la soupe de poisson, la paella...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  Les Trois-Îlets est une commune française, située dans le sud de la Martinique.

     

    Eglise des Trois Ilets (Martinique)

     

     Ses Habitants sont appelés "les Iléens". C'est aussi une ville touristique pour ces nombreux sites et plages au sable blanc.

     

    Mairie des Trois Ilets (Martinique)

     

     La ville des Trois-Ilets s'étale sur 4 ensembles urbains relativement éloignés :

    • Le Bourg, où se situent les bâtiments administratifs et l'église principale,
    • L'Anse Mitan (plage du milieu),
    • La Pointe du Bout (péninsule),
    • L'Anse à l'Âne.

    Hôpital des Trois Ilets (Martinique)

     

    Monument aux morts des Trois Ilets (Martinique)

     

    détails du monument aux morts des Trois Ilets (Martinique)

     

     

    Marché des Trois Ilets (Martinique)

     

    Le nom ce cette commune provient des trois îlets qui bordent le bourg dans la baie de Fort-de-France : les îlets Tébloux, Charles et Sixtain, du nom de leurs derniers propriétaires qui y exploitaient des fours à chaux.

    La paroisse s'est longtemps appelée les Trois-Îlets Bénits.

     

    Source : Wikipédia

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • le zoo du carbet

     

    très belle exposition

    Exposition piraterie au zoo du carbet

    les enfants ont aimé

    c'est à découvrir

     

     

    Le zoo du carbet

     

    Exposition piraterie au zoo du carbet

     

    Exposition piraterie au zoo du carbet

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  Le " Château Dubuc" apparaît pour la première fois sur les cartes de la Martinique datées de 1773.

     
     

     

     C’est en 1657 que Pierre DUBUC, originaire de Normandie, débarque en Martinique. Pour avoir participer à plusieurs expéditions contre les Indiens Caraïbes, il reçoit en récompense une concession dans la région de La Trinité où il s’installe à partir de 1671.

     

     

     Balthazar, son deuxième fils, s’établit à la Caravelle sur l’Habitation Spoutourne mais c’est son petit-fils Louis Dubuc du Galion qui fixe dans la pierre la puissance de cette famille en construisant l’Habitation Caravelle qui devait devenir, par la suite, le "château Dubuc".

     

     

     

     

     LA SUITE SUR CE SITE

     

    http://www.martiniquetourisme.com/Organisez/Histoire-et-Culture/sites-historiques/Les-ruines-du-chateau-Dubuc

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires