•  Le " Château Dubuc" apparaît pour la première fois sur les cartes de la Martinique datées de 1773.

     
     

     

     C’est en 1657 que Pierre DUBUC, originaire de Normandie, débarque en Martinique. Pour avoir participer à plusieurs expéditions contre les Indiens Caraïbes, il reçoit en récompense une concession dans la région de La Trinité où il s’installe à partir de 1671.

     

     

     Balthazar, son deuxième fils, s’établit à la Caravelle sur l’Habitation Spoutourne mais c’est son petit-fils Louis Dubuc du Galion qui fixe dans la pierre la puissance de cette famille en construisant l’Habitation Caravelle qui devait devenir, par la suite, le "château Dubuc".

     

     

     

     

     LA SUITE SUR CE SITE

     

    http://www.martiniquetourisme.com/Organisez/Histoire-et-Culture/sites-historiques/Les-ruines-du-chateau-Dubuc

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

    La cathédrale Saint-Louis est une cathédrale catholique romaine.

    Placée sous le patronage du  roi de France St Louis, elle fut le siège de l'évêché de Martinique-Fort-de-France-et-Saint-Pierre, érigé en 1850 par une bulle du pape Pie IX, et est actuellement le siège de larchevêché de St Pierre et Fort de France  depuis 1967 ....

     

    Elle mesure 66 mètres de long sur 24 mètres de large et son ossature est entièrement métallique afin de pouvoir résister aux tremblements de terre, mais aussi en référence aux techniques employées alors en métropole par Gustave Eiffel.

    Les différentes pièces métalliques (poutrelles, chapiteaux, arcs) ont été fabriquées par la société industrielle Moisant-Laurent-Savey en métropole, puis expédiées en Martinique et montées sur les fondations de l'ancienne cathédrale.

    La nouvelle cathédrale est solennellement inaugurée le 2 juillet 1895 par Mgr Carméné.

    Le tremblement de terre de 1953 ébranle fortement la flèche de la cathédrale qui doit être démontée en 1971 avec une partie du clocher pour prévenir tout risque de chute.

    En 1976, la municipalité, qui est propriétaire du bâtiment, entreprend une campagne de gros travaux confiée à l'ingénieur François Lubin qui décide de restaurer complètement l'édifice.

    Le clocher de 58,8 mètres de haut est renforcé et rehaussé pour recevoir une nouvelle flèche de 25 mètres de haut, plus haute que la précédente, recouverte de trois mille écailles d'aluminium de couleur bronze. La cathédrale rénovée rouvre ses portes le 15 décembre 1979 lors d'une messe solennelle célébrée par Mgr Maurice Marie-Sainte.

     

    Source WIKIPEDIA

     












    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Alors ...je vous invite à la plage

     

     

    apportez vos lunettes , crème solaire, vêtements légers , paréos....

     

     

    le soleil est présent ...

     

     

    il illuminera ces instants de bonheurs....

     

     

     

    le sable blanc ...quel pied...

     

    Bonne journée ensoleillée

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • L’Atrium est inauguré en 1998. Il est construit à l’initiative du Conseil Général sur un projet de Fanny Auguiac, alors directrice du CMAC.

    Il devient immédiatement un haut lieu de la culture martiniquaise.

     

    L’Atrium offre sans conteste les deux plus belles salles de la Martinique.

     

     

    PHOTO /http://972.agendaculturel.fr

     

     

    Achevé en 1998, cette Scène Nationale voit se succéder les spectacles de tout type dans des conditions de confort optimales, tant pour les spectateurs que sur le plan technique.

     

    Présentation

     

    Le Centre Culturel Départemental et le CMAC se partagent les 9000 m2 du bâtiment et l’exploitation de ses locaux.

     

    Il accueille des spectacles de musique, théâtre, cinéma, ainsi que des expositions, des conférences, débats, colloques et séminaires.

    Il soutient également la création par la mise à disposition de lieux de répétition, ainsi qu’en accueillant des artistes en résidence.

     

     

     

    Voir en ligne : http://pagesperso-orange.fr/atrium-martinique/

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • L'habitation Pécoule est une demeure au  Nord de la Martinique 

     
    parties constituantes : maison (étudiée) ; sucrerie (étudiée) ; hôpital (étudié) ; communs (étudiés) ; bassins ; pièce d'eau ; cascade ; cour ; jardin d'agrément (étudié) ; distillerie (étudiée) ; logement d'ouvriers (étudié) ; jardin botanique ; bureaux ; hangar agricole ; canal



    PHOTO DU NET

     L' habitation Pécoul se situe entre l' habitation Moulin l' Etang à l' Ouest et l'habitation Chalvet à l' Est.

    On y accède par une grande allée de cocotiers, classée monument historique, limitée à l' entrée de la maison par deux piliers que prolongent un muret de clôture, en moellon sans chaîne en pierre de taille, recouvert d' enduit.

     

     
     

     

     

    Allée de l'habitation
     
    La propriété s' allonge sur une bande terre et totalise une superficie d' environ 176 hectares. Habitation du premier étage, elle se situe à près de 500 mètres de la mer.
    La maison principale est le centre du domaine. Les bâtiments industriels et la pièce d' eau, comportant une cascatelle dont les eaux proviennent de la rivière Pocquet, se trouvent derrière l' élévation postérieure. Les dépendances, les cases de travailleurs et les jardins sont situés au nord de la maison

     

     
    photo du net 
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique