• Poëme: Le temps d'un coeur reconnaissant.

    bougie.jpg

     

    Je rends grâce à Dieu de m’avoir donné  le temps  de naître. 
    V
    Je Lui rends grâce pour tout le temps qu’Il m’a supporté jusqu’à ce que Lui-même se fasse connaître à moi,  en  son temps.
    V

    Il est vrai que pour Dieu, un temps c’est tout un temps, et tout temps un temps. N’est-ce pas Lui qui fait le temps ?

    V

    A temps, il m’a ouvert les yeux , et je sais que le temps ne pourra pas me les refermer.

    V

    Il est  vraiment temps que le temps s’arrête afin que tous les hommes de ce temps se mettent à genoux devant celui qui a donné le temps.

    V

    J’ai compris pourquoi Il me réveille  le matin,  à l’aube : c’est à cause du temps. Oui, Il veut que je lui donne le premier temps de mon temps. Le temps pour l’écouter dans sa parole , le temps de le prier , le temps de le prier d’arrêter mon temps, parce que je n’en peux plus … Je suis à bout de temps.

    V

    Mais à temps, Il me redonne le temps et me voilà parti après le temps qui court tout le temps.

    V

    Je me montre parfois égoïste du temps des autres, voulant posséder leur temps, comme si de temps en temps, ils se devaient de se soumettre à mon temps.

    V

    Il y à aussi le temps que mes frères  et sœurs consacrent à mon temps, ils prennent le temps de me bénir, de m’encourager, de m’aimer, et de prendre tout mon temps.

    V

    Finalement , il y n’y a jamais  de sale temps  pour mon temps, parce que mon temps est dans son temps et tout le temps qu’Il fait est bon.

    V

    A Dieu soit la gloire dans tous les temps !

    ©Patrick  Novembre 2000

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It