•  

     

     

    Cette jeune femme a effectué ses études sur le Campus de Schoelcher en Martinique et à la Sorbonne.

    Elle a soutenu une thèse de doctorat intitulée La Martinique et la Grande Guerre en décembre 2003 et s'est spécialisée en histoire militaire.

     

    numrisation0004.jpg

    photo : http://andrivonmilton.unblog.fr/

     

     

    Elle est membre de la commission mémoire et solidarité du conseil départementale des anciens combattants.

     Membre du Comité départemental du Centenaire 14-18.

      

    Sabine Andrivon-Milton est née à Fort-de France (Martinique) en 1970 et elle est la cadette d'une famille de trois enfants.

    Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages:

    • La Martinique, base navale dans le rêve mexicain de Napoléon III (1862-1867). (Novembre 1996)
    • La Martinique et la Grande Guerre. Éditions L'Harmattan. (Novembre 2005)
    • Le livre d'or des soldats martiniquais morts pendant la Grande Guerre. (Novembre 2006)
    • Lettres de Poilus martiniquais. (Novembre 2008)
    • La Martinique pendant la Grande Guerre, recueil de poèmes et de chants (novembre 2009)......ETC... 

     

    Source:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Sabine_Andrivon-Milton

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

    Ce potier en herbe
    a beaucoup de talents : le dessin (BD et autres), la peinture, et maintenant  la poterie...
         C'est sa première réalisation

    Pliss foce ba li...







    anigif01.gif
     
     Les poteries d'Alex

     

     

    Les poteries d'Alex

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

     

     L’argile ayant été sa passion de tout temps, Sylvain FILON, le Président des HOMMES D'ARGILE, s'est inspiré du patrimoine martiniquais des "nèg gros siwo" pour en créer un groupe, les "nègres d’argile". 

     

     

     

    La première personne qui l'ait encouragé fut Thierry THESEE.  En effet, Thierry, en compagnie de son cousin et son amie, couverts d’argile sur tout le corps, se sont retrouvés dans les rues des Trois- Ilets.

     

     

     

     C'était un certain mardi gras de l'année 1993 sous le regard émerveillé de centaines de spectateurs, dont M. LAMORANDIERE connu en tant que chorégraphe de talent qui l'a félicité et incité à continuer dans son idée.

     

     

     M. LAMORANDIERE leur a, par la suite, créé plusieurs chorégraphies et a suggéré LES HOMMES D'ARGILE comme nom de rue, nom qui semblait bien convenir au groupe. 

     

     

     

    Le groupe des HOMMES D'ARGILE a pu innover, par la suite, d'autres chorégraphies lors de ces prestations et s’est surtout agrandi.

     

     

     

     

     Ils sont alors devenus incontournables dans le paysage culturel martiniquais et sont, de plus en plus, sollicités aussi bien par des artistes et des metteurs en scène que lors de fêtes patronales et de commémorations du patrimoine.

     

    (texte : www.leshommesdargiles.com)

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Mr Pierre Boula un artiste talentueux

    a rendu la l'espace de la  restauration scolaire

     de l'école primaire de Beauville  accueillant 

     

    les CM1et CM2 ont participé au projet

     

     

    voici quelques réalisations

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

     

     

    Cabane de pêcheurs

     

     

    quelques embarcations

     

    Nasses, casiers de pêcheurs

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique