• Les perroquets

    Comment les Caraïbes capturaient les Perroquets et les apprivoisaient


          Je tiens à signaler  à tous que c'était une pratique ancienne de nos ancêtres les Caraïbes.


    Photo : media koreus.com


    C'est au Père Labat que nous devons cette description :

     
    « La manière dont nos Caraïbes prennent les Perroquets est trop ingénieuse pour ne pas l'écrire ici. Je ne parle pas des petits qu'ils prennent dans le nid, mais des grands.

     

    Ils observent sur le soir les arbres où il s'en perche le plus grand nombre, et quand la nuit est venue, ils portent aux environs de l'arbre des charbons allumés, sur lesquels ils mettent de la gomme avec du piment vert, cela fait une fumée épaisse qui étourdit de telle sorte ces pauvres oiseaux qu'ils tombent à terre comme s'ils étaient ivres ou à demi-morts. Ils les prennent alors, leur lient les pieds et les ailes, et les font revenir en leur jetant de l'eau sur la tête.

     

    Quand les arbres sont trop hauts pour que la fumée puisse y arriver et faire l'effet qu'ils prétendent, ils accommodent des couis au bout de quelques grands roseaux ou de quelques perches, ils y mettent du feu, de la gomme et du piment, ils les approchent le plus qu'ils peuvent des oiseaux et les enivrent encore plus facilement... »

     

    « Pour les apprivoiser et les rendre traitables, ils ne font que les laisser jeûner pendant quelque temps : et quand ils jugent qu'ils ont faim, ils leur présentent à manger ; s'ils mordent et qu'ils se montrent trop revêches, ils leur soufflent la fumée du tabac au bec, ce qui les étourdit de telle manière qu'ils oublient presque aussitôt leur naturel sauvage ; ils s'accoutument à voir les hommes, à s'en laisser toucher, et deviennent en peu de temps tout à fait privés, ils leur apprennent même à parler. »

     

    source  : www.touristmartinique.com

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks