• Le giroflier

     

    Le giroflier est originaire de l'île de Ternate dans les Moluques du nord.

     Les Chinois utilisaient déjà les clous de girofle sous la dynastie Han en les mâchant pour avoir meilleure haleine, ainsi que pour ses vertus médicinales et culinaires.

    Photo du net


    En Europe, le clou de girofle apporté au ive siècle par les Arabes qui en ignoraient l'origine exacte, devint à la mode au Moyen Âge.

    Nous devons à Pierre Poivre, intendant de l'île de France (île Maurice), la prise de quelques plants au cours d'une expédition, et leur acclimatation d'abord à l'île de France, puis aux Antilles.

     Fichier:Cloves.JPG

    Photo du net


    Les propriétés antiseptiques et anesthésiques de ces boutons floraux sont reconnues depuis très longtemps et proposées dans les douleurs dentaires. Il entre dans la composition du khôl, primitivement onguent ophtalmique.

    En cuisine, il est présent dans le pain d'épices, les biscuits en mélange avec la cannelle, le pot-au-feu, les marinades, la choucroute et il est indispensable à la plupart des currys. Dans certains pays comme la Tunisie, on l'utilise en infusion avec le thé.

    Il sert de parfum d'ambiance sous forme de « pomme d'ambre » que l'on fabrique en piquant toute la surface d'une orange de clous de girofle.


    Source WIKIPEDIA

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks