• Le crabe de terre mode d'emploi pour le cuisiner

    Petit clin d'oeil à  Michèle (rires)


     

    Le jour "J " arrive. Cela s' exécute généralement en famille, c'est un sacré travail !  

    Il faut déjà attraper un crabe dans la cage sans se faire pincer, bien lui bloquer les pinces et là, armé d’un couteau pointu et bien aiguisé, tel un matador il faut viser entre les yeux et planter profondément la fine lame afin de le tuer le plus vite possible !

     

    Les brosser énergiquement sous l'eau courante en insistant aux attaches des pattes. Enlever la queue repliée sous le ventre.


     

     

     

    Photo  :http://ticarnesere-madinina.pagesperso-orange.fr/paques.htm

     

    On le plonge ensuite dans un seau ou une cuvette d'eau pour s' assurer du trépas.

     

     On retire ensuite la carapace en la soulevant, elle contient la graisse du crabe,

     

     

    lorsque la bête est bien dégorgée cette graisse est bien jaune, on la récupère et on la réserve dans un récipient, elle servira pour la cuisson du " MATOUTOU ".

     

     

    On brosse ensuite minutieusement l' intérieur du crabe et les pattes, on répète l' opération jusqu' au dernier pensionnaire.

     

    Suivant leur grosseur, on peut les couper en deux, ils prennent mieux le jus de cuisson. On les réserves et on s' occupe maintenant de la préparation proprement dite du " MATOUTOU ".

     

    La tradition veut que ce plat exceptionnel donne lieu à de grandes réunions au bord de mer ou de la rivière.

     

    Mais aussi à de grands concours de " MATOUTOU " !!! Très prisés par les Martiniquais et les Guadeloupéens. 

     

    texte et photo du site : http://ticarnesere-madinina.pagesperso-orange.fr/paques.htm

     


    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks