• Le cochon une tradition à noël aux Antilles



    S’il y a un fait notoire à la période de Noël en Martinique et en Guadeloupe ce sont les préparatifs culinaires. Le jour du réveillon ou peu avant c’est la fête du cochon. Enfin le mot fête est surtout une question de  point de vue.
    Pour nos estomacs de « festoyeurs  et de réveillonneurs», il s’agit d’un vrai régal, alors qu’en réalité pour ces pauvres bêtes le mois de décembre est  une vraie tuerie. 
     

    Ces cochons qui ont été bien nourris et engraissés durant l’année,  sont voués à finir sous les couteaux effilés des bouchers ou de leurs propriétaires.

          http://recettes.viabloga.com/images/Calin_Creole_Assiette_Antillaise.jpg

    photo du net


     Presque tout est bon dans le cochon.
          

    Une partie de sa viande est hachée pour la farce des petits pâtés tandis qu’une autre partie sert au ragoût qui est aussi fondant qu’un petit chocolat. La queue et le museau sont mis en salaison avec des clous de girofles.

    http://www.lesrestos.com/media/unpeu/qv4xyr41a3.jpg
    Photo du net

    En revanche les parties des épaules et des cuisses que nous consommons en guise de jambon de noël sont elles des pièces d’importation.

     
    photo du net

    Ces préparatifs  culinaires duraient une bonne partie de la journée car à coté de la bonne viande de cochon il  fallait faire les accompagnements.

    pyepim.anla.com

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks