• Le Châtaigner des Antilles

     

     

    Le châtaignier pays est amené des Philippines aux Antilles françaises en 1772 par Sonnerat. Quant au fruit à pain, c’est en vue de servir de nourriture aux esclaves qu’on l’introduit aux Antilles vers 1790.

     

    Ce fruit féculent est riche d’usages : gratin, purée, beignet, croquette, frite, soupe, soufflé, migan, ‘bébélé’ (spécialité de Marie-Galante), etc.

     

    La base consiste à le faire bouillir avec du sel pour accompagner viande ou légumes. En pâtisserie, sa chair permet la confection de gâteaux et de farine. La popote de fruit à pain confite au sucre constitue une friandise moelleuse.


     

    Le châtaignier pays est la variété à graine du fruit à pain. Il s’en différencie par un port moins élégant, des feuilles moins profondément découpée et un fruit recouvert d’épines molles. Les graines brunes et allongées s’apprécient une fois bouillies. Elles servent aussi à farcir la dinde de Noël ou à agrémenter un ragoût de porc.

     

    Pour en savoir plus site à visiter :http://caribfruits.cirad.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks