• Le 22 mai en Martinique


    Le 22 mai 1848, quelques 60 000 esclaves de la Martinique se sont défaits de leurs chaînes, et de la servitude. Dès lors, le 23 mai 1848 ces êtres vécurent leur première journée d'hommes et de femmes libres.


    Cette date historique est fériée en Martinique, suite à la promulgation de la « loi commémorant l'abolition de l'esclavage dans les DOM ", du 24 novembre 1983. »
     

     

     

     

    Des capitalistes réclamaient l’émancipation immédiate. Les abolitionnistes, qui attendaient l’arrivée du polytechnicien de couleur : Perrinon, reprennent cette solution à leur compte. La décision locale d’abolition, du 23 mai, a permis aux Martiniquais de proclamer leur fierté d’avoir pris leurs affaires en main à un moment crucial.

     

     

    Photo du net

     

    Les émeutes du 22 mai ont provoqué la proclamation de l’émancipation onze jours avant l’arrivée du décret. Les nègres ont brisé leurs chaînes ("Nèg pété chenn").

     

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks