• La pêche à la senne en Martinique

     

     

     

    Elle se fait à l'aide d'une grande senne de 3 à 4 kms, c'est un mode de pêche unique en Martinique. A ne pas confondre avec les petits filets de la côte Caraïbes.
     
    Le repérage est l'une des phases préalables à la capture. Réalisé par des hommes grenouilles, il à pour nature de vérifier la présence du banc de poissons sur les sites.






    Ces poissons viennent se nourrir à quelques encablures du littoral. Si les coulirous sont repérés, une seconde phase consiste à mesurer la vitesse et la direction de du courant marin en utilisant pour cela un morceau de filet roulé en boule.

    Il est indispensable que ce "testeur" courantologique descende doucement au fond de l'eau en décrivant une trajectoire légèrement inclinée. Ces deux conditions réunies, on peut ainsi procéder au jet du filet.
     

     

    La technique consiste à représenter un demi cercle autour du banc de poissons en déployant rapidement la seine, pendant que d'autres membres de l' équipage s'activent à faire échouer l'engin de pêche en tirant, à cadence régulière, sur une corde placée à chacune des extrémités. 
     
    Dans le même temps, à bord de leur embarcation, des pêcheurs se placent de part et d'autre du "demi cercle et frappent violemment la surface de l'eau dans le but de maintenir les coulirous à l'arrière de la poche. 
     
    Une partie de pêche peut de la sorte durer toute une journée. 
     
    Les prises sont parfois très importantes. Elles sont vendues aux marchandes qui alimentent les communes avoisinantes. 
     
    Les sommes récoltées sont partagées entre le propriétaire du matériel, les plongeurs et les haleurs
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks