•  

     

    Douces ou amères,

    les larmes soulagent

    toujours

     


    Alfred de Musset


     

     

     


     

    Adieu Maman Jo

    ma grand-mère adoptive


     

     



    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

          Un lien à voir offert par DANY  : 

     

    Edouard GLISSANT,  ce  grand poète-écrivain  martiniquais nous a quitté ce 3 février 2011 .

     

    Ses obsèques sont prévues ce mercredi au Diamant commune du sud de la Martinique.

     

     

     

    ADIEU L'ARTISTE

     

     

    Photo : www.africulture.com


     

     

    Quand il est mort, le poète,
    Quand il est mort, le poète,
    Tous ses amis,
    Tous ses amis,
    Tous ses amis pleuraient.

    Quand il est mort le poète,
    Quand il est mort le poète,
    Le monde entier,
    Le monde entier,
    Le monde entier pleurait.

    On enterra son étoile,
    On enterra son étoile,
    Dans un grand champ,
    Dans un grand champ,
    Dans un grand champ de blé.

    Et c'est pour ça que l'on trouve,
    Et c'est pour ça que l'on trouve,
    Dans ce grand champ,
    Dans ce grand champ,
    Dans ce grand champ, des bleuets....

     

    Gilbert BECAUD 

     

     


    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

     

    Il y a 5 ans s’écrasait au Venezuela un avion avec les 152 martiniquais qu’il ramenait au pays.


    DSCN2446


    L'accident avait fait 160 morts. L'avion s'écrase dans les montagnes du Venezuela. Lorsque la nouvelle arrive en métropole et sur l'île, une vague d'émotion s'empare des Français.


     Le Président Jacques Chirac décide d'ériger le drame au rang de deuil national.

     

    Les familles arrivées  à Maracaibo ne verront pas les corps des victimes en raison de leur état méconnaissable. 


    fexchdbp.png

    photo du net


    Une tragédie inoubliable qui a submergé le pays d’une vague de larmes et de souffrances.  5 ans après la douleur est encore palpable...


     

    kinjz2kq--1-.gif


    Je pense à ceux qui ont perdu

    un être cher

    à cette date.


    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

    La p'tite créole a bien de la peine


    j'ai perdu un être cher...

    mon parrain chéri


    mariage-paola-010.JPG

    Les fleurs de son jardin


     

    Je vous fais des ti bo

    de tristesse

    et de  gratitude


     

    vauclin-002.JPG

    Les fleurs de son jardin au Vauclin


     Je sais que

    je pourrai compter


    vauclin-003-copie-1.JPG

    sur votre Amitié.

     

     

    http://rosebleu87.unblog.fr/files/2008/06/amitie.gif

     


    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It


  • Il me manque tellement…


    La vie est un bien inestimable ou chaque heure compte ; Les années passent, certains souvenirs s’estompent, toutefois un frère très chéri qui peut l’oublier.

    L’espérance est un trésor qui nous redonne force et hardiesse pour l’avenir.
     
    Claude, tu nous as aimés ; avec amour et conscience tu nous l’as prouvé. Voilà, maintenant tu l’as : ta liberté.

    Ô combien de fois l’as-tu envisagé ce désir de quitter cette Terre. Tu en as  parlé.
    Tu disais continuellement : hélas, rien n’arrête les pas du temps.


    In Mémorium : Claude
     

    J’imagine qu’à partir  de ce jeudi 22 juin 2006 chaque jour auprès de Dieu est une réjouissance. Je ne t’en veux pas  Tu es à la bonne place. Simplement, je ressens un grand vide que seul le temps comblera.

    J’espère qu’un jour, cette source de larmes tarira et que je pourrai faire  ton deuil, accepter enfin ton départ. Je pense que tu aurais souhaité qu’il en soit ainsi. Pardonne-moi car je suis consciente que je te désappointes.
     

     Par moment, je remémore tous les bons instants que nous avons partagés et ta façon singulière de m’embêter. Tu es unique ou du moins tu représentais beaucoup à mes yeux. Tu as été tout ce que je n’ai pu être.. Tu étais un vrai modèle de référence.

     

     
     
    Là ou cesse le chemin de la vie est un début dans l’au-delà. 
    Je t’aime Claude.

     C'est la seule façon que j'ai trouvé pour extérioriser ma peine.
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique