• Féroces d'avocats :  Avocat, morue grillée, farine de manioc et piment


    Fruit à pain : Fruit de l’arbre à pain

     

    Giraumon :  Potiron antillais utilisé en soupe, en purée ou en accompagnement

     

     DSCN1854-copie-1.JPG

     

    Anis étoilé :  En infusion, il facilite la digestion et combat la constipation


    Bois d’Inde : Ecrasé sur les brochettes, dans les ragoûts, fricassées, avec les grillades et le boudin créole


    Cannelle : Dans le punch, la confiture, le vin chaud, le riz au lait, la crème anglaise, les gâteaux


    ColomboMélange d’épices qui agrémentent viandes et volailles


    Coriandre : Avec les brochettes de poisson, dans le couscous


    Cumin : Sur les pizzas, grillades, dans les sauces


    Curry : Avec le poulet, la dinde, le riz


    Fenouil : Avec le blaff et les grillades

     

     

    feuille de curry

    Feuille_de_curry_copie.jpg


    Fenugrec : Dans les courts-bouillons de poisson, la soupe de poisson, avec le poulet, les légumes.


    Girofle : Dans les soupes, les ragoûts


    Paprika : Dans les sauces, ...


    Piment oiseau : Macéré dans l’huile sur la pizza, les grillades, les sauces

     


    Roucou : En graines macérées dans l’huile, dans les sauces.
    Safran : Dans la soupe de poisson, la paella...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  •  

    Le 28 octobre est l'occasion de fêter la langue dans les pays créolophones et cela depuis 1983

     

     

     

     Plus de 9 millions de personnes sont concernées

     

     

     

     

     

    La Martinique propose beaucoup d'évènements autour de ce jour

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Juste après la chaude période du Carnaval, débute le Carême qui s'étale entre le mercredi-des-Cendres et Pâques. Période de restriction et de privation, elle correspond avec la saison sèche.

     

    Chorégraphie hommes d'argile de la Martinique

     

    La Guadeloupe et la Martinique sont des îles où la religion catholique tient une place importante et nombreuses sont les personnes qui observent les pratiques religieuses.

     

     

    cascade d'eau Martinique

     

    A l'époque de nos parents, pendant le Carême, on n'allait pas danser (pas de bal, pas de zouk). Le vendredi, on ne consommait pas de viande et on mangeait plutôt maigrement. Notre mère nous a transmis cette tradition des repas légers du vendredi de carême où, le soir, nous nous contentions d'un bon bol de chocolat noir (kako), bien épais parfumé à la cannelle et à la noix de muscade (voir la recette).

     

    Marmite antan lontan

     

    Pendant le carême, pas de mariage, pas de fêtes, pas de musique.

    L'entrée dans la semaine sainte accentuait encore plus l'observation des règles de pénitence. Dès le jeudi Saint, avec la messe du matin, les cloches des églises s'arrêtaient de sonner jusqu'au samedi matin.

     

    Eglise MontMartre de Balata

     

     

    Site à visiter : http://antanlontan.chez-alice.fr/careme.htm




    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • C'est un plat typique de la côte nord atlantique de

    la Martinique, préparé traditionnellement par les hommes.

     

    photo :www. bellemartinique.com

     

    A l'origine, c'est un court bouillon de morue épaissi à la farine et servi très chaud sur un lit de pain rassis que l'on a préalablement trempé puis étalé sur de grandes feuilles de bananiers et agrémenté de morceaux d'avocats et de bananes, le tout recouvert d'une sauce épicée.

    Aujourd'hui le trempage se fait également avec des fruits de mer, du poisson, du lambi ou du poulet.

    On le mange avec les doigts, debout en biais par rapport à la table, une main derrière le dos.

     

     

    Photo et texte : www.bellemartinique.com

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Cet homme a essayé de perpétuer l'art de la vannerie locale :  

    le tressage avec comme supports les feuilles de cachibou, les tiges d'aroman (technique du natté et du cordé) pour fabriquer le bakoua...

     

     Après son décès sa femme malgré les difficultés continue sa passion.

     

    En voici quelques oeuvres : 

     

    vannerie2.JPG

     

     

    DSCN1863.JPG

     

     

    vannerie4.JPG

     

     

    DSCN1866.JPG

     

     

    vanneri5.JPG

     

     

    VANNERIE6.JPG

     

    Merci et bon courage Madame COXON.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique